Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Bilderberg : Un huis clos des maîtres du monde

Publié par medisma sur 5 Juin 2010, 22:02pm

Catégories : #lintegral

bilderberg2.pngBilderberg, ce nom vous dit quelque chose ? Il se peut fort bien que non. En tout cas si vous lisez la presse "officielle", vous risquez de ne pas en avoir entendu parler très souvent.

Le journaliste canadien Serge Charbonneau, dans un excellent article, nous dévoile une part du mystère de cette organisation ultrasecrète  dont les membres se prennent pour les maîtres   du monde :

Bilderberg, vous connaissez ? Je crois que vous devriez.

Nous sommes le 3 juin (2010). C’est aujourd’hui que s’ouvre en Espagne, à l’hôtel Dolce Sitges à une trentaine de kilomètres au sud de Barcelone, la rencontre du groupe secret de Bilderberg.

Avez-vous vu une seule manchette le mentionnant ? NON, RIEN ! Ni sur Cyberpresse, ni sur Radio-Canada, ni dans Le Devoir, ni sur Le Monde, ni sur aucun média. RIEN.

Étrange tout de même ! Plus qu’étrange, invraisemblable !

Cette rencontre réunit les personnes les plus riches de la planète. Juste pour cette rencontre, on doit déployer des mesures de sécurité considérables. Pas un mot sur ces préparatifs, pas un mot sur la tenue de cette rencontre.

Pourtant, cette rencontre a bel et bien lieu, chaque année. Cette année elle se tient du 3 au 6 juin.

Nous vivons dans un monde où de petits groupes d’individus brassent des MILLIARDS et où des milliards de personnes vivent dans l’indigence la plus totale. Ces quelques individus qui se sont accaparé les richesses du monde se réunissent de temps en temps. Le groupe de Bilderberg est un de ces regroupements des trrrrrès riches du monde. C’est un groupe qui a des pouvoirs bien difficiles à cerner. Les rencontres de Bilderberg se font derrière des portes closes et le secret est de mise.

Qui est le groupe de Bilderberg ?

Le nom du groupe provient du premier lieu de rencontre, l’hôtel Bilderberg, situé à Oosterbeek aux Pays-Bas. Ce groupe représentant l’oligarchie mondiale, illustre à merveille ce que signifie « l’oligarchie ».

bilderberg.jpgLe "club" sélect Bilderberg regroupe une centaine de personnes (on dit 130). Il a été initié par, entre autres, David Rockefeller, ancien président de la Chase Manhattan Bank, toujours à la tête d’un « empire » capitaliste effarant, un des principaux actionnaires de la plus grande compagnie planétaire ExxonMobil (45 milliards DE PROFITS en 2009) http://money.cnn.com/magazines/fort...

Les principaux membres-invités pour 2010 sont :

- Les monarchies européennes (reines Sofia (Espagne), Beatrix(Pays-bas), prince Philippe (Belgique) (depuis le début)

- Henry Kissinger, un des membres les plus importants (présent à chaque année depuis le début http://publicintelligence.net/1957-... )

- Dominique Strauss-Kahn, directeur du FMI

- Pascal Lamy, Commissaire européen chargé du commerce

- Richard Perle, ex-conseiller à la sécurité de George W. Bush, l’un des concepteurs de la guerre en Irak, membre important de l’American Enterprise Institute

- Paul Wolfowitz, ancien président de la Banque mondiale, ex-conseiller de George W. Bush, ex-vice-ministre de la Défense des États-Unis, principal responsable de la guerre en Irak

- Robert Zoellick, président de la Banque mondiale

- Richard Holbrooke, représentant spécial d’Obama pour le Pakistan et l’Afghanistan

- Kieth Alexander, directeur de le la NSA (National Security Agency, USA), nommé récemment à la tête du " Pentagon Cyber Command" http://online.wsj.com/article/SB124...

Et plusieurs autres.

Ceux mentionnés plus haut participent aux rencontres de Bilderberg depuis plusieurs années. On peut dire qu’ils en sont des membres "permanents".

Le lieu et la liste des invités sont toujours bien difficile à découvrir. Ce n’est qu’il y a quelques mois que nous sommes assurés du lieu de rencontre et ce n’est qu’il y a quelques jours que nous connaissons la liste des invités. Une liste qui n’est diffusée par aucun média officiel. Une liste qui nous parvient généralement de façon "non officielle ".

Étrange que cet événement ne soit pas plus médiatisé. Il regroupe pourtant les plus importants directeurs des plus grands organes médiatiques du monde et même du Canada.

Par exemple :

- Robert S. Prichard, Canada, directeur du groupe de médias TORONTO STAR, http://www.uottawa.ca/services/mark... et président de Metrolinx, http://www.metrolinx.com/en/bioRobP... la compagnie de transport des villes de Toronto et Hamilton. (présent depuis 2005)

Et les autres grands comme :

- Fareed Zakaria, rédacteur en chef de NEWSWEEK International, commentateur politique sur ABC News, au NEW YORK TIMES, au WALL STREET JOURNAL, au NEW YORKER et sur CNN

- Francisco Pinto Balsemão, ex-premier ministre portugais, actuel PDG de la principale holding de presse écrite et audio-visuelle portugaise, IMPRESA (présent depuis 2000 et peut-être même avant)

- Nicolas Baverez, éditorialiste de l’hebdomadaire LE POINT (propriété du Groupe Pinault) (depuis 2008)

- Franco Bernabè, président de TELECOM ITALIA, vice-président de ROTHSCHILD EUROPE (présent depuis 2000 et peut-être même avant)

- Alexandre Bompard, PDG de EUROPE 1 (propriété du Groupe Lagardère) (depuis 2009)

- John Micklethwait, directeur de THE ECONOMIST (participant depuis 2001)

- Martin Wolf, rédacteur en chef au FINANCIAL TIMES (présent à la réunion de 2001)

- Donald E. Graham, PDG du WASHINTON POST (présent depuis 2000 et peut-être même avant)

- Oscar Bronner, patron de presse autrichien (présent depuis 2005)

- Juan Luis Cebrián, président de PRISA, groupe de médias espagnol, et co-fondateur d’EL PAÏS (premier quotidien espagnol, trrrrès critique contre les gouvernements progressistes d’Amérique latine) (présent depuis 2001)

- Matthias Nass, rédacteur en chef adjoint du premier quotidien allemand DIE ZEIT (présent à la plupart des rencontres depuis 2000)

Ainsi que de nombreux autres journalistes et rédacteurs en chef de moindre calibre, mais tout aussi dévoués pour livrer la "bonne parole".

Comme on peut le constater sans l’ombre d’un doute, les plus importants directeurs de médias sont présents et… c’est le silence médiatique le plus complet face à un événement d’une telle envergure.

Trrrrrès peu de nouvelles filtres sur nos médias "officiels" d’information.....

bidelberg3.jpgSur Radio-Canada, on dit :

… impossible de savoir si la centaine de participants à la conférence possède un véritable pouvoir occulte. Il est cependant certain qu’ils sont tous influents dans leurs domaines respectifs. »

Ce secret entourant ces rencontres de "grands" donne l’impression que d’importants enjeux qui nous concernent y sont discutés. Le secret n’est jamais rassurant. D’ailleurs, il y a quelques jours, au Parlement européen, Daniel Estulin, journaliste d’enquête, a présenté sa recherche de longue haleine : "Le groupe Bilderberg, la véritable histoire". http://infoguerilla.fr/?p=2152

Déjà en novembre 2009, le député Mario Borghezio s’était insurgé contre le secret de cette organisation. Il exigeait plus de transparence de la part du groupe pratiquement "occulte". Voir son intervention : http://realinfos.wordpress.com/2010...

On constate qu’il y a un réel embargo sur ce groupe de Bilderberg. Nous devons rechercher des gens comme Mme Flore Vasseur, http://blog.florevasseur.com/ pour avoir quelques informations sur le déroulement de ces rencontres secrètes. Mme Vasseur a décidé d’aller visiter Sitges, où a lieu la fameuse rencontre Bilderberg 2010. Il faut lire son journal : « Tout près du groupe Groupe Bilderberg... » Flore Vasseur - Auteur | Jeudi 3 Juin 2010 à 11:01 http://www.marianne2.fr/Tout-pres-d...

Oui, ce groupe comme celui de la Commission Trilatérale ou du Council for Foreign Relations sont pour le moins "mystérieux".

Outre les patrons médiatiques, on y trouve les patrons des plus grandes banques de la planète ainsi que les chefs militaires de l’empire de l’Occident. Il y a aussi les plus grands actionnaires-propriétaires-directeurs-PDG des plus grosses compagnies capitalistes du monde. Et pour compléter le tout, les plus grands politiciens de droite du monde sans oublier plusieurs représentants des monarchies européennes.

On constate aussi qu’il y a plusieurs représentants du milieu universitaire et spécialement du Canada :

- Indira Samarasekera, présidente de l’Université d’Alberta (présent en 2009 et sur la liste de 2010)

- Sanata Seketa de l’Université du Canada ( ?) (présent en 2009)

- Heather Munroe-Blum, Principal and Vice Chancellor de McGill University (2005 et 2010)

Peut-être discute-t-on de la privatisation des Universités. Contrôler le savoir et la formation de la main-d’œuvre doit sûrement intéresser ceux qui recherchent de la chair à profit.

En résumé ce groupe essentiellement composé d’Américains et d’Européens représente toutes les forces vives qui contrôlent le monde actuel, de l’économie à la politique en passant par le militaire et même l’éducation.

De quoi peuvent bien parler tous ces gens ? De solutions pour sauver le monde ? Ou de stratégies pour protéger leurs acquis ?

Depuis 1954, peut-on dire que nous constatons que leurs travaux (très secrets) ont mis en œuvre des mesures efficaces pour faire diminuer la pauvreté, les inégalités et réduire la souffrance dans le monde ? De toute évidence NON. Le monde continue de plus en plus à creuser l’abime entre les quelques riches (eux) et les milliards d’individus extrêmement pauvres.

La réunion de 2009 avait lieu en Grèce qui vit présentement des tourments sociaux-politico-économiques. Le hasard fera-t-il de l’Espagne le prochain pays à vivre le même genre de tourments ? Bilderberg a-t-il hésité entre le Portugal et l’Espagne pour tenir sa réunion secrète ? On peut laisser aller notre imagination, lorsque nous sommes confrontés au secret, l’imagination s’active.

Il faut questionner nos braves journalistes pour savoir pourquoi ils s’intéressent SI PEU à ces groupes oligarchiques qui possèdent le monde et à la limite nous possèdent aussi d’une  certaine façon.

N B : L’ ordre du jour de cette mystérieuse conférence, selon Daniel Estulin pour The Corbett Report comporte :  l’examen de l'avenir de l'euro et la question de sa survie ; la situation en Europe et l'actuelle stratégie européenne de « sortie de crise » ; la question de la « gouvernance économique » mondiale ; la situation de la Grèce le bilan à en tirer ; l'agenda pratique pour l'OTAN en Afghanistan ; les rapports actuels entre l'Iran et la Russie, et les points faibles de leur alliance ; le bilan et les conséquences de la « guerre contre le terrorisme » ; l'influence exercée par les affaires « domestiques » des Etats-Unis sur la politique étrangère de cette puissance ; les perspectives de l'économie japonaise ; l'avenir du dollar et les « scénarios alternatifs ».

L'importance stratégique des affaires qui seront débattues à Sitges en dehors de tout cadre institutionnel ni contrôle citoyen, à huis clos dans un cercle restreint comprenant des « décideurs » publics et privés au plus haut niveau mondial, paraît donc évidente. Pourtant, une véritable loi du silence continue à régner dans un très large secteur des médias influents.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents