Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Sécheresses sévères, L’Arctique se réchauffe et la pluie en tant que produit dérivé

Publié par medisma sur 29 Octobre 2010, 15:28pm

Catégories : #lintegral

Sécheresses sévères

secheresse7-50a26.jpgLes États-Unis et un grand nombre de pays très peuplés font face à une menace grandissante de sécheresse grave et prolongée au cours des prochaines décennies, selon une étude du Centre national américain de recherche atmosphérique (NCAR) publiée mardi.

L’analyse détaillée de cette recherche conclut que la montée des températures combinée au changement climatique va probablement créer un environnement de plus en plus sec à travers l’ensemble du globe au cours des trente prochaines années, écrit le scientifique Aiguo Dai, principal auteur de ces projections.

Selon lui, il existe une possibilité que dans certaines régions la sécheresse atteigne des niveaux rarement, sinon jamais observés dans les temps modernes d’ici la fin du siècle.

Cette recherche s’appuie sur vingt-deux modèles climatiques informatiques, un indice étendu de mesure des conditions de sécheresse ainsi que sur des analyses d’études déjà publiées.

Ces travaux concluent que la plus grande partie de l’Amérique, de l’Europe, de l’Asie, de l’Afrique et de l’Australie pourraient être menacées de sécheresse extrême durant ce siècle.

En revanche, les régions situées dans les latitudes élevées de l’Alaska à la Scandinavie, vont probablement devenir plus humides, selon cette étude....

Sources :  Cyber Presse / NCAR - jeudi 28 octobre

 Et L’Arctique se réchauffe

 L’Arctique continue à se réchauffer à un rythme sans précédent affectant les populations, les écosystèmes et le climat dans les zones les plus peuplées de l’hémisphère nord, selon le rapport annuel du gouvernement américain sur le sujet, publié jeudi.

 Le Groenland enregistre des températures record, une fonte de sa glace et une diminution de la masse de la banquise ...

 La glace présente durant la saison la plus chaude continue à se réduire....

 L’épaisseur de la glace flottante s’amincit de plus en plus et la durée de la couverture de neige de l’Arctique a été la plus courte cette année, et ce  depuis qu’elle est mesurée il y a 44 ans....

 Sources : Cyber Presse / NOAA - jeudi 28 octobre

 NOAA : Arctic Report Card 2010

 

Et la spéculation sur la pluie est désormais possible

A partir du 31 octobre, la Bourse de Chicago permettra de spéculer sur la pluie. IL  sera désormais possible de parier sur la hausse ou la baisse des précipitations dans neuf grandes villes aux États-Unis (comme New York, Chicago, Portland ou encore Detroit).

Cette décision  surprenante se justifie par les risques accrus des variations climatiques et  qu’explique Tim Anderson, directeur des investissements alternatifs à la Bourse de Chicago en ces termes :  "Un grand nombre d’industries, de l’agroalimentaire au divertissement, dépend des conditions météorologiques" .

Des contrats sont établis en fonction des prévisions de pluie, sur une certaine période, à un terme donné. Plus il y aura de précipitations, plus le contrat sera  cher.  Les investisseurs peuvent parier sur une hausse ou une baisse des intempéries comme pour les produits dérivés.

La bourse de Chicago n’en est pas à son coup d’essai météorologique. La pluie viendra en fait boucler la boucle de son offre climatique. Jusqu’à présent, il était déjà possible de spéculer sur les ouragans, les chutes de neige et le gel. Calamiteux !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents