Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Et la ville la plus agréable à vivre est...

Publié par medisma sur 31 Août 2012, 21:18pm

Catégories : #lintegral

MYarra_Night_Panorama-_Melbourne_-_Feb_2005.jpg

  logo-small

... Melbourne ! L'agglomération australienne confirme pour la deuxième année consécutive sa première place de ville la plus agréable à vivre au monde, selon un classement de The Economist Intelligence Unit. Paris se maintient bon an mal an à la 16ème place.

Melbourne, la ville la plus agréable à vivre d'après The Economist (©Fir0002 / Flagstaffotos)

Stabilité, accès au soin, culture et éducation, qualité des infrastructures… La deuxième plus grosse agglomération australienne est à nouveau jugée par The Economist la plus performante dans ces domaines, sur les quelque 140 villes mondiales passées au crible dans son dernier classement. L'année dernière, celui-ci la plaçait lauréate. Et comme en 2011, elle est suivie de Vienne (Autriche) et de Vancouver (Canada), qui se hissent à la deuxième et troisième place.

« Il n’y a pas eu de changement dans le trio de tête », explique l’entreprise de conseil et d’analyse. Ce qui « semble d’abord refléter un regain de stabilité et l’amélioration de la conjoncture par rapport à la crise économique mondiale qui a eu lieu il y a quelques années ». Mais le plongeon de la zone Euro a certainement « contribué à ralentir les améliorations » dans ces divers domaines, explique le bureau de The Economist. D’où un quasi statu quo dans le haut du classement.

L'Australie et le Canada à l'honneur

L’Australie est largement à l’honneur dans cette étude, plaçant 4 de ces principales villes dans le haut du panier. En effet, si l'on fait exception de Melbourne, Adelaide se positionne 5ème, Sydney 7ème et Perth 9ème. De bonnes performances qui sont le fruit d'une vaste politique d'amélioration des infrastructures, engagée il y a deux ans.

Le Canada n’est pas non plus en reste : dans les traces de Vancouver vient Toronto (4ème), puis Calgary (5ème, ex aequo avec Adelaide). Les capitales européennes brillent quant à elles par leur absence, en dépit du bon score de Vienne et d'Helsinki (Finlande), qui arrive 8ème. Pas de cocorico : Paris stagne à la 16ème position depuis 2011.

Londres à la traîne

Sans surprise, les pays qui ont récemment connu de sévères troubles arrivent loin derrière, à l'instar de Damas. The Economist place la capitale syrienne à la 130ème place, alors qu’elle arrivait à la 117ème un an auparavant. Mais plus près de nous, Londres et Manchester perdent respectivement 9 et 2 places, pour n’apparaître que 51ème et 55ème. Un mauvais positionnement que The Economist attribue clairement aux « émeutes de l’été dernier », qui avaient sévi au Royaume-Uni. En queue de classement, on retrouve Lagos (Nigéria), qui arrive 138ème, juste devant Port Moresby (Papouasie Nouvelle-Guinée) et enfin Dacca (Bangladesh), 140ème.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents