Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Forte correction des marchés et inévitable ajustement des actifs

Publié par medisma sur 6 Avril 2012, 20:33pm

Catégories : #lintegral

 

610x400.jpgLa grande correction baissière, liée au “credit crunch” déflationniste global, risque d’être forte

Il semble que courant 2012 l’or en dollars US pourrait chuter vers 1.500, voire même 1.200 USD l’once en extrême, et l’argent-métal en dollars US le suivre à la baisse vers 26, voire même 20, la plupart des analystes étant devenus (à tort ou à raison mais c’est un fait) baissiers. Quant aux actions des sociétés minières mesurées par l’indice HUI, tout indique qu’elles devraient baisser massivement (vers 300 sur l’indice HUI). Tout simplement parce que la zone euro étant toujours au bord de l’explosion (après la Grèce, c’est le Portugal, l’Irlande,  l’Espagne, puis l’Italie et la France qui sont en faillite réelle ou virtuelle donc leurs taux d’intérêt à long terme devraient aller beaucoup plus haut d’où le “credit crunch”), le potentiel de hausse du dollar US est de plus en plus important ce qui porte en soi le risque de chute des actifs dits “anti-dollars” que l’on achetait pour se protéger contre la baisse de la monnaie US. Quant à l’or exprimé en euros ou en yens, il devrait tenir.

 

Les banques centrales étant à court de munitions, les ajustements inévitables vont enfin pouvoir se produire!

La Federal Reserve ne peut pas faire d’opération Twist 2 puisqu’elle n’a plus dans ses livres suffisamment d’obligations à court terme à vendre en contrepartie de ses achats d’obligations à long terme (sur le marché ou directement auprès du Trésor US). Quant à un Quantitative Easing 3, elle le garde en réserve pour le cas ou il y aurait un krach boursier et pouvoir ainsi le contrer. La BCE ne peut pas faire de LTRO 3 parce que les grandes banques privées n’ont plus de nouveaux collatéraux à lui apporter en garantie de leurs emprunts. Les banques centrales étant donc à court de munitions pour manipuler à l’infini les prix des actifs, nous allons enfin avoir la période d’inévitable ajustement qu’elles ont réussit à empêcher depuis le début de 2012 au moins.

C’est à dire que les actifs artificiellement surévalués, dans le contexte récessionniste et déflationniste global actuel, devraient fortement corriger à la baisse (euros et autres monnaies contre le dollar US, actions partout dans le monde, métaux précieux et matières premières exprimés en USD, obligations d’Etat européennes, etc.) au bénéfice du dollar US (l’euro/dollar US cette fois ci devrait enfin pouvoir chuter progressivement vers 1,15 - 1,20) et accessoirement des obligations d’Etat US (qui montent mécaniquement quand les actions chutent) comme de l’or exprimé en euros (puisque l’or ne monte que quand la monnaie dans laquelle on l’exprime baisse). La plupart des investisseurs ne réalisent pas combien le cycle de Kondratieff est baissier pour la plupart des marchés qui devraient donc revenir à des valeurs plus proches de la réalité surtout si la liquidité que les banques centrales leur apportaient cesse de les soutenir, cas dans lequel il se produit une liquidation générale avant que les meilleurs actifs (comme les métaux précieux) se reprennent ultérieurement quand leurs prix redeviennent (très) bon marché. Mais d’ici là les dégâts peuvent être importants.

 Ludwig Von Mises, anticipant la chute du modèle keynésien qui semble avoir commencé, écrivait: “Il n’y a aucun moyen de soutenir un boom économique résultant de l’expansion à crédit“. les prochaines semaines devraient démontrer qu’il avait raison. [FMG]

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
<br /> Blog(fermaton.over-blog.com),No-24, THÉORÈME CÉLINE.- Conscience Active ?<br />
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents