Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Kadhafi en phase d'extinction !

Publié par medisma sur 25 Février 2011, 12:01pm

Catégories : #lintegral

Situation sur le terrain

2011-02-25libye-drapeau Sur le terrain, le régime du leader libyen paraît de plus en plus chancelant. En dix jours seulement, le régime vieux de 42 ans de Mouammar Kadhafi voit ses fondations vaciller.

L'insurrection, qui contrôle les grands centres urbains de l'Est du pays, fait tâche d'huile et s'étend désormais à une grande partie des zones habitées du littoral méditerranéen, de la petite ville de Zouara, à 120 km de la capitale Tripoli, jusqu'à Misrata, à 200 km à l'est de la capitale.

Deux grands terminaux pétroliers cruciaux pour les exportations libyennes, Ras Lanouf et Marsa el Brega, dans le golfe de Syrte, sont en outre tombés aux mains des insurgés, ont rapporté des habitants de Benghazi en contact avec des employés. Avant même que ces terminaux ne tombent aux mains des opposants, la production pétrolière de la Libye avait chuté des trois quarts, passant de 1,6 million de barils par jour (soit près de 2% de la production mondiale) habituellement à seulement 400.000 bpj, selon Paolo Scaroni, Pdg de la société italienne des hydrocarbures Eni.

Quant au  colonel Kadhafi, ivre de violence meurtrière, résiste encore à Tripoli. Son pouvoir ne s'exerce plus que par sa capacité à faire couler le sang de son peuple.

On a assisté au scénario de la fuite, avec Ben Ali. Puis à celui du bannissement, avec Moubarak. Avec Kadhafi, c'est la haine finale, le carnage qui laisse augurer le pire dénouement. En Libye, la quête démocratique est recouverte par la guerre civile froidement voulue par Kadhafi.  

L'homme qui est apparu halluciné et ivre de violence meurtrière sur les écrans, le mardi 22 février, est en fait la caricature d'un passé qu'on espère révolu. Kadhafi n'est pas encore tombé mais il n'est déjà plus rien, rien d'autre qu'un assassin de masse. Son pouvoir ne s'exerce plus que par sa capacité - encore tristement réelle - à faire couler le sang de son peuple.

L'homme qui s'est exprimé, ce jeudi 24 février, par téléphone sur les ondes et les antennes, sans que l'on sache s'il s'agit d'un enregistrement ou d'une conversation en direct, est l'autre face d'un pervers sans limites. Il s'est montré à la fois totalement inconscient du degré d'exaspération de son peuple et soucieux de ranimer l'esprit des tribus qui composent le peuple libyen. En l'espace de deux jours, il n'ose plus - ou ne peut plus - paraître: soit parce qu'il est terré, soit parce qu'il n'a plus le contrôle de l'appareil de communication officiel. 

Qualifiant les jeunes de "drogués", brandissant la menace d'Al Qaïda, imaginant un complot américain, tous les arguments de sa rhétorique vétuste y passent tour à tour. Ben Laden se trouve associé à la CIA. Il n'y a plus la moindre cohérence dans cette logorrhée surréaliste.  

Sa biographie

Le 1er septembre 1969, à 27 ans, il mène avec un groupe d'officiers un coup d'État contre le roi Idris Ier, âgé alors de plus de 80 ans, alors que celui-ci est en Turquie pour un traitement médical. Kadhafi s'octroie l'avancement du grade de capitaine au grade de colonel qu'il a gardé jusqu'à aujourd'hui.

Il nationalise certaines entreprises, notamment celles détenues par des ressortissants italiens. En 1977, il déclare la « révolution du peuple » : il change le nom du pays de République arabe libyenne en Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste et met en place des « comités révolutionnaires », en lieu et place de partis.

Il demande aux États-Unis d'évacuer les bases militaires en Libye dont Wheelus Airfield.  Pratiquant une politique extérieure agressive, il annexe en 1973 de facto la bande d'Aozou au Tchad, ce qui lui vaudra l'inimitié de la France. Durant la guerre ougando-tanzanienne en 1978-1979, il envoie 3 000 militaires pour soutenir Idi Amin Dada.

 Selon le magistrat italien Rosario Priore et l'ex-président de la République Francesco Cossiga, il fait l'objet en juin 1980 d'une tentative d'assassinat par l'OTAN. Par ailleurs, Kadhafi est accusé de soutenir de nombreuses organisations armées accusées d'actes de terrorisme et d'être directement impliqué dans plusieurs actes terroristes. Il est alors mis au ban de la « communauté internationale ». En 1999, les agents des services secrets suspectés lybiens de l'attentat de Lockerbie sont livrés à la justice écossaise. En parallèle, Kadhafi entame des négociations diplomatiques, pendant toute l'année 2003, entre responsables libyens, britanniques et américains, et annonce en décembre de la même année qu'il renonce officiellement à son programme d'armes de destruction massive.

De 1999 à 2007, l'affaire des infirmières bulgares, qui ont été torturées et jugées par les autorités libyennes pour la prétendue contamination d'enfants libyens par le virus du sida est fortement médiatisée à travers le monde.

 Sa vie familiale

Kadhafi a huit enfants et a eu une fille adoptive :

·     Mohamed Kadhafi  : aîné, fils d'un premier mariage, président de l'organisme libyen des télécommunications.

·     Seif el Islam Kadhafi : architecte-urbaniste de profession, il est le plus impliqué sur le plan politique.  Il dirige la Fondation Kadhafi pour le développement (FKD). Il est le premier enfant qu'a eu Kadhafi avec sa deuxième femme, Safia.

·     Saadi Kadhafi : ancien footballeur professionnel condamné en 2003 pour dopage. Il a fait carrière dans l'armée, où il dirige aujourd'hui une unité d'élite.

·     Moatassem Billah Kadhafi : colonel de l'armée, il préside en 2007 le conseil de sécurité nationale dont il est écarté ensuite.

·     Hannibal Kadhafi : médecin et militaire de formation, il fait régulièrement parler de lui dans la rubrique des faits divers des journaux occidentaux.

·     Aïcha Kadhafi : fille du colonel, née en 1977, elle est avocate et préside la fondation caritative Waatassimou.

·     Saïf el-Arab Kadhafi, 30 ans en 2011, officier.

·     Khamis Kadhafi, 29 ans en 2011, commande une unité des forces spéciales

·     Hannah, fille adoptive du colonel Kadhafi tuée à l'âge de deux ans lors d'un raid américain sur Tripoli et Benghazi en représailles à l'attentat dans une boîte de nuit de Berlin, fréquentée par des militaires américains.  

        Son idéologie        

             Il a écrit le Livre vert, en référence au Petit Livre rouge écrit par Mao Zedong, dans lequel il explique de manière succincte ses solutions aux problèmes posés par la démocratie et l'économie.

 I    2011-02-25-17-34-44.jpg Il entretient une garde personnelle constituée exclusivement de femmes, ses « amazones ».

       Suite aux échecs successifs de toutes les formes d’unions et d'associations qu'il a proposées (avec l'Egypte, la Syrie, le Maroc ou à la Tunisie), Kadhafi prône le concept encore plus ambitieux de l'Union africaine (UA) sous forme fédérale. Élu par ses pairs à la tête de l'organisation panafricaine, il s'est aussitôt autoproclamé  « Roi des rois traditionnels d'Afrique ».

Selon l'organisation Human Rights Watch, « des dizaines de personnes se trouvent en prison pour s'être livrées à une activité politique pacifique, et certaines ont « disparu ». La Loi 71 interdit toute activité politique indépendante et les contrevenants sont passibles de la peine de mort ».

Sa politique étrangère

Obsédé par l’union,  Kadhafi  tente de convaincre les dirigeants des autres pays de créer des « États Unis d'Afrique ». Il considère en effet que c'est le meilleur moyen de développement pour le continent africain. Ce projet passerait par la création d'une monnaie unique et d'une seule armée formée de 2 000 000 de militaires. Kadhafi porte souvent un badge représentant l'Afrique sur son uniforme.

Le 2 février 2009, il est élu président de l'Union africaine pour un mandat d'un an, lors du sommet d'Addis-Abeba, en Éthiopie.

Kadhafi , accusé de soutenir de nombreuses organisations armées dont l'IRA, l'ETA et les Brigades rouges a été mis au ban de la « communauté internationale », en particulier à l'Ouest. Il a été en outre  accusé d'être directement impliqué dans plusieurs actes terroristes : attentat dans une discothèque berlinoise fréquentée par des militaires américains en 1986, attentat de Lockerbie en Écosse contre un avion de ligne civil américain qui explose en plein vol en 1988 (270 morts), ou encore attentat contre un avion français, le vol 772 UTA reliant Brazzaville à Paris en 1989 (170 morts).

Le 15 avril 1986, Ronald Reagan ordonne un raid de bombardement (opération El Dorado Canyon) contre Tripoli et Benghazi. 45 militaires et fonctionnaires sont tués, ainsi que 15 civils, dont la fille adoptive de Kadhafi, Hannah. Ce raid de représailles fait suite à l'interception d'un message de l'ambassade libyenne à Berlin-Est suggérant l'implication du gouvernement libyen dans l'attentat à la bombe du 5 avril dans une discothèque de Berlin-Ouest, où un militaire américain avait été tué.

En 2003, la Libye reconnaît officiellement « la responsabilité de ses officiers » dans l'attentat de Lockerbie — ainsi que dans celui du Vol 772 UTA — et paie une indemnité de 2,16 milliards de dollars aux familles des 270 victimes de Lockerbie, ce qui a pour conséquence la levée définitive des sanctions de l'ONU et partielle des États-Unis à son encontre.

Sa fortune

       La manne pétrolière a permis au dirigeant libyen et à sa famille de bâtir un vaste empire financier dans la plus grande opacité. Son montant est donc difficile à estimer. Le journal algérien El Watan avance le chiffre de 120 milliards de dollars.

 D'après Hasni Abidi, directeur du Centre d'études et de recherches sur le monde arabe et méditerranéen, cité par El Watan, la fortune de Mouammar Kadhafi et sa famille s'élèverait à 120 milliards de dollars. Mais la plupart des experts se gardent de faire des estimations, tant sa fortune, opaque, est difficile à évaluer. Les avoirs de la famille sont en effet très majoritairement liquides, tandis que les participations dans des actifs physiques sont de petite taille et disséminées dans plusieurs pays étrangers. 

Les diplomates de l'ambassade des Etats-Unis affirment que le dictateur et sa famille détiennent d'importantes participations dans les secteurs du pétrole et du gaz, dans les télécommunications, dans les infrastructures de développement, dans des hôtels, dans les médias et dans la grande distribution.

Où est l'argent ?

C'est le grand mystère. Après l'arrestation de son fils Hannibal en 2008, Kadhafi a retiré la plupart des 7 milliards de dollars libyens conservés dans les banques suisses. Selon le Guardian, ce pactole aurait atterri dans des comptes secrets à Dubaï, en Asie du Sud-Est, et dans les pays du Golfe.

Toutefois,  la Suisse a décidé ce jeudi 24 février,  "avec effet immédiat",  de bloquer les avoirs que pourraient détenir dans la Confédération le colonel libyen Mouammar Kadhafi et son entourage.

Sa moralité

ITALY-LIBYA-Kadhafi-berlusconi-432.jpgKadhafi, personnage inculte, à l’esprit déliquescent et à l’imagination délirante est dénué de toute moralité.

   A ce propos, Mémona Hintermann, journaliste sur France 3, a raconté comment le Colonel Kadhafi avait tenté de la violer il y a quelques années alors qu'elle était venue l'interroger ! Aujourd’hui, elle témoigne :

 

 

Un témoignage incroyable...

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents