Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Kadhafi tué par un homme des services secrets français?

Publié par medisma sur 1 Octobre 2012, 20:32pm

Catégories : #lintegral

 

Le mérite de la capture de Muammar Kadhafi, l'ex chef d'Etat  libyen, le 20 octobre 2011, reviendrait aux services de renseignement français, selon le Corriere della Serra.

 2191015_kadhafi-new_640x280.jpg

 

 « Un agent français derrière la mort de Kadhafi ». Le quotidien italien Corriere della Sera se veut affirmatif dans son article remettant en cause la version officielle de la mort de l'ancien dictateur libyen, le 20 octobre 2011. Selon le journal, c'est bien un agent des services secrets français et non un membre de la résistance libyenne qui aurait tué Mouammar Kadhafi, après l'arrestation de celui-ci non loin de Syrte.
Que s’est-il vraiment passé le 20 octobre 2011, lors de la capture du colonel Mouammar Kadhafi ? Alors qu’officiellement, ce sont les rebelles des brigades révolutionnaires qui ont arrêté —et tué d’une balle dans la tête dans des circonstances qui demeurent floues— l’ancien chef d’Etat en fuite près de la ville de Syrte, le quotidien italien le Corriere della Serra donne crédit à la théorie selon laquelle les services secrets français seraient responsables de sa mort.

Le samedi dernier, le quotidien italien croit détenir la clé de l'énigme. D'abord, explique le journal, Mahmoud Jibril, ex-président du conseil exécutif du CNT libyen, a affirmé sur la télévision égyptienne Dream TV qu'un « agent étranger était infiltré avec les brigades révolutionnaires pour tuer le colonel Kadhafi ». « Un service de renseignement que je ne connais pas, avait intérêt à ce que Kadhafi se taise à jamais, car il a eu plusieurs secrets et a noué d’étroites relations avec de nombreux régimes internationaux. C’est pourquoi ce service de renseignement a voulu à tout prix que Kadhafi ne divulgue plus jamais ces secrets », a également déclaré Mahmoud Jibril.

2191073_corriere.jpgCorriere della Sera cite ensuite les milieux diplomatiques internationaux en Libye, pour lesquels, si un service étranger avait un intérêt à la mort de Kadhafi, il ne pouvait s'agir que des Français. Un point de vue renforcé ces derniers jours, selon le quotidien, par les déclarations de Rami El Obeidi, ancien  responsable des relations avec les agences de renseignement étrangères au nom du Conseil national de transition. Celui-ci a raconté au journaliste italien que le dictateur libyen avait été localisé fin août 2011 par les renseignements français, alors qu'il avait fui Tripoli libérée, grâce à son téléphone satellitaire.

Sous couvert d’anonymat, un agent diplomatique européen en poste à Tripoli poursuit dans le Corriere:

«Sarkozy avait toutes les raisons d’essayer de faire taire le colonel le plus rapidement possible».

Alors que son convoi était bombardé par l’OTAN, Kadhafi avait tenté avec quelques gardes du corps de se réfugier dans une canalisation en béton. Selon l’ancien responsable des relations avec les agences de renseignement étrangères du CNT, les communications par téléphone satellite entre Kadhafi et le régime syrien auraient permis à l’OTAN de le localiser très facilement.

En mars 2011, peu après que la France ait reconnu le conseil national de transition libyen, l’agence du régime encore en place avait déclaré avoir «appris qu’un grave secret va entraîner la chute de Sarkozy, voire son jugement en lien avec le financement de sa campagne électorale». L’entourage du colonel menaçait alors de dévoiler ce «secret».

En avril dernier, juste avant le premier tour de l’élection présidentielle, le site Médiapart révélait une «preuve» de la participation de Kadhafi au financement de la campagne de 2007 de Nicolas Sarkozy pour un montant de 50 millions d’euros. Des affirmations jugées  l’époque «grotesques» par le candidat.

 

Cette nouvelle version de la mort de Muammar Kadhafi surgit au moment où a été officialisé le décès d'un de ses meurtriers présumés. Omran Ben Chaaban, un jeune Libyen de 22 ans, est décédé lundi dans un hôpital parisien. Enlevé en Libye par des partisans de l'ex-chef de l'Etat et gravement blessé par balles, il avait bénéficié d'un visa humanitaire. Cet étudiant en électricité était apparu à plusieurs reprises dans des vidéos brandissant le revolver en or de l’ancien homme fort du pays (voir vidéo ci-dessous). Il a succombé lundi 25 septembre des suites de ses blessures… dans un hôpital parisien, selon une source du Quai Les dernières minutes de kadhafi d’Orsay. Etrange !

 

«Comment j'ai capturé Kadhafi

 

 

Les dernières minutes de kadhafi

 

 

 

Sources :  eburnienews.net  /  http://www.corriere.it/esteri/12_settembre_29/gheddafi-morte-servizi-segreti-francesi-libia_155ed6f2-0a07-11e2-a442-48fbd27c0e44.shtml

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents