Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


La crise, le triple A, la guerre et le rejet de l’Austérité

Publié par medisma sur 20 Novembre 2012, 22:29pm

Catégories : #lintegral

I- La chronique d’Olivier Delamarche

Olivier Delamarche, du groupe Platinium Gestion, le 30 octobre 2012 sur BFM Business,  met les points sur les i, dans l'émission "Intégrale Bourse."

Il s'est exprimé sur la perte du triple A de la France, du QE illimité du Japon, du Fiscal Cliff  pour la dette des Etats-Unis d'Amérique, etc ...

Rappelez-vous, Olivier Delamarche avait annoncé la semaine dernière la perte du Triple A de la France dans les jours à venir ... Comme il avait raison.

 

 

 

 

II- Moody’s dégrade le triple A de la France avec une perspective négative

     

aaa.jpg

Le couperet est tombé : l’agence Moody’s a abaissé d’un cran la note de la France, lundi soir, à Aa1, assortie d’une perspective négative. Standard & Poor’s avait déjà retiré son triple A à la France en début d’année. Moody’s avait prévenu la semaine dernière qu’elle allait réévaluer rapidement sa notation, Paris étant sous surveillance négative depuis le 13 février.

Pour justifier sa décision, l’agence, avance des « perspectives économiques de long terme affectées de manière négative par de multiples défis structurels », dont « une perte de compétitivité graduelle mais continue » et « des rigidités des marchés du travail, des biens et des services. » Elle cite aussi des « perspectives budgétaires incertaines en raison de la dégradation des perspectives économiques. » Enfin, la capacité de la France à résister à d’éventuels nouveaux chocs futurs de la zone euro « diminue », et ce d’autant que son exposition aux pays fragiles de l’Union monétaire, via les liens commerciaux ou bancaires, « est beaucoup trop importante ».

Moody’s a donc considéré que les réformes annoncées récemment étaient insuffisantes pour restaurer rapidement la compétitivité de la France, en dépit du plan d’allégements de charges de 20 milliards d’euros présenté le 6 novembre par Jean-Marc Ayrault. Moody’s constate ainsi « un fort engagement en faveur des réformes structurelles et de la consolidation budgétaire », mais estime que les mesures en faveur des entreprises annoncées début novembre « ne devraient pas, seules, avoir l’ampleur suffisante pour rétablir la compétitivité »...[Les Echos]

 

III- Pour plusieurs gourous de la bourse, une guerre se prépare

     

guerre.jpg« Des milliers de milliards de dollars de dettes seront restructurés et des millions d’épargnants prudents vont perdre des pourcentages importants de leur pouvoir d’achat réel exactement au pire moment de leur vie. Cette fois-ci encore, ce ne sera pas la fin du monde, mais le tissu social des nations dépensières sera étiré et dans certains cas il se déchirera. Il est triste de constater que bien trop souvent dans l’histoire économique, la guerre a toujours été la conclusion logique de la dynamique du chaos économique. Nous pensons que la guerre est une conséquence inévitable de la situation économique mondiale actuelle », écrit Kyle Bass, un investisseur américain qui parie sur l’effondrement des pays d’Europe, cité par le blog financier américain Zero Hedge.

Dans un email adressé aux adhérents de ses bulletins d’avis boursiers, Larry Edelson, un gourou de la bourse américaine, prophétise lui aussi la guerre. Il y explique qu’il a étudié depuis une trentaine d’années les « cycles de guerre », c’est-à-dire, les cycles qui prédisposent les sociétés à entrer dans le chaos et la haine, qui aboutissent à des guerres civiles et des guerres internationales. « Je ne suis probablement pas le premier à examiner ces modèles très distinctifs dans l’histoire. Il y en a eu d’autres avant moi, Raymond Wheeler en particulier, qui a publié la chronique qui fait le plus autorité en matière de guerre, et qui couvre une période de 2.600 années de données. Toutefois, très peu de personnes sont disposées à discuter de ce problème de nos jours. Et si je me base sur ce que je vois, les implications pourraient être absolument énormes pour 2013 ».

Charles Nenner, un analyste de Goldman Sachs réputé pour la justesse de certaines de ses prévisions, prédit quant à lui une « guerre majeure qui devrait débuter à la fin de 2012 jusqu’en 2013 ».

Quant à Jim Rogers, un autre investisseur américain influent, pense aussi qu’il pourrait y avoir une guerre. « Une poursuite des plans de sauvetage en Europe pourrait aboutir à déclencher une autre guerre mondiale », a-t-il affirmé. « Ajoutez de la dette, la situation empire, puis c’est l’effondrement. A ce moment-là, tout le monde recherchera un bouc émissaire. Les politiciens accusent les étrangers, et nous revoilà dans une autre  guerre, ou une guerre mondiale de toute façon », explique-t-il.

Marc Faber, un analyste en investissement suisse, estime qu’une guerre serait plus le fait des Américains. Selon lui, ils pourraient la provoquer pour détourner l’attention des électeurs de la mauvaise situation économique du pays. Il croit que le pétrole du Moyen-Orient pourrait fournir le prétexte d’un conflit pour les Etats Unis, la Chine, mais aussi la Russie.

Source: Lexpress.be

 

IV-  Imaginez une botte piétinant un visage humain

A condensed of the events of differents protests throughout Europe against austerity, banks and European leaders.
"If you want a picture of the future, imagine a boot stamping on a human face — forever."
~ Orwell, 1984 ~

Un condensé des événements des différentes manifestations du 14 Novembre 2012  à travers l'Europe, contre l'austérité, les banques et les dirigeants européens.
"Si vous désirez une image de l'avenir, imaginez une botte piétinant un visage humain... éternellement."
~ Georges Orwell, 1984 ~

Regardez et méditez sur ce qu'on vous cache !

 

 

  

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents