Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Le krach des actions est à nos portes

Publié par medisma sur 1 Octobre 2011, 19:24pm

Catégories : #lintegral

La récession - déflation occidentale s’amplifie! Et le krach des actions arrive…

imagesCATGL8IBTant que les prix du cuivre et des principales matières premières comme le pétrole chuteront, il n’y aura vraisemblablement pas de reprise des marchés d’actions ni des métaux précieux (sauf de l’or en euros qui devrait finir par évoluer en sens opposé de l’or en dollars US puisque l’or monte mécaniquement lorsque la monnaie dans laquelle il est exprimé baisse et qu’il y a un gouffre de baisse à venir en face de l’euro). L’angoisse des investisseurs ce n’est plus l’inflation mais la récession-déflation, Par conséquent les matières premières surévaluées ont elles-aussi un gouffre de baisse face à elles. Tant que les dirigeants de la zone euro ne se sépareront pas des Etats en faillite comme la Grèce et plusieurs autres, qui de toutes façons feront à échéance plus ou moins rapprochée défaut sur leur dette étatique, au lieu de continuer à les financer massivement à fonds perdus, il n’y aura pas de remontée de l’euro (le vote du FSE par le Bundestag ayant évidemment accéléré la chute de la monnaie unique européenne qui n’a plus aucune chance de subsister dans sa forme actuelle). La hausse du dollar US et des US Treasury Bonds devrait donc se poursuivre et s’amplifier (dans un contexte d’assèchement général des liquidités en USD) parce qu’ils restent, en dernier ressort, les deux seuls actifs (par défaut) que les Américains et les ressortissants des BRIC, banques centrales de ces Etats en tête, achèteront dans le chaos actuel. D’autant que les BRIC eux aussi (la Chine en particulier) commencent à être atteints par la crise occidentale, ce qui fait que leurs marchés d’actions et d’obligations n’offrent pas de solution de rechange. Mais il y a beaucoup d’argent à gagner à la baisse des matières premières, des actions et des monnaies. Il suffit pour cela d’adopter des stratégies Long+Short....

 Tout ce qui est en train de se produire c’est la faute des banquiers centraux et des Etats qui ont poursuivi des politiques keynésiennes insensées dont le quadruple résultat est:

 1/ la casse du pouvoir d’achat des monnaies fiduciaires de papier émises en quantités illimitées, 

2/ un endettement massif jamais aussi élevé dans l’histoire,

3/ une quantité incroyable de mauvais investissements ayant pourri les bilans de tant de banques publiques et privées,

4/ toutes sortes de bulles d’actifs (immobilier en Europe ou actions aux USA par exemples) qui n’auraient jamais dû monter aux niveaux où ils sont encore parce qu’ils ne reflètent plus du tout le pouvoir d’achat réel des populations mais seulement des pyramides spéculatives ou des pénuries relatives temporaires.

Le temps est venu du “grand ajustement”, c’est à dire de l’implosion des bulles financières, des institutions sur-endettées et des mécanismes artificiels dénués de tout sens économique et monétaire ruinant les populations, pour permettre aux économies de repartir plus tard sur des bases assainies.

imagesCA5IMIN9.jpg Il y aura des faillites de banques et des pertes massives pour les investisseurs n’ayant pas adopté à temps des stratégies de protection. Ce sera aussi le sauve-qui-peut des politiques, rattrapés par leur gestion désastreuse des Etats comme par la mise à jour du mensonge et de la corruption dans lesquelles ils baignent depuis si longtemps (affaires françaises de rétro-commissions sur les ventes d’armes par exemple), mais qui continueront de promettre tout et son contraire pour tenter de garder ou d’acquérir le “pouvoir”, avec le risque d’explosion finale sociale et politique. Étant donné que les grandes crises, comme celle que nous vivons, se terminent généralement par des révolutions ou des guerres balayant l’ “ordre ancien” (ou plutôt le désordre ancien)...

Même si l’or baisse en USD, il reste un bien meilleur placement que les actions, ainsi que le montre l’effondrement de l’indice Dow Jones Industrial des actions US par rapport à l’or depuis plus de dix ans. D’autant que, si le krach des actions arrive, comme nous le prévoyons, le Dow Jones Industriel et le S+P500 perdront beaucoup que l’or. « Ce dernier finira par rebondir car il reste le seul actif pour se protéger contre l’effondrement total. » 

    FMG, le samedi 01 octobre 2011

  Et je pensais nous quitter sans un adieu. Mais maintenant tout est fini.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents