Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Melenchon à Sarko : "Nous ne sommes pas la même France"

Publié par medisma sur 5 Avril 2012, 22:14pm

Catégories : #lintegral

A Toulouse, Mélenchon appelle à "l'insurrection citoyenne" et demande des comptes à Sarkozy

A Toulouse jeudi soir, le candidat du Front de gauche a demandé "des comptes" à Nicolas Sarkozy pour "le malheur" qu'il a répandu pendant 5 ans. Jean-Luc Mélenchon a transformé l'essai de la Bastille en rassemblant plusieurs dizaines de milliers de personnes place du Capitole.

3386815.jpg

 

Malgré la pluie, Jean-Luc Mélenchon a fait  face, à Toulouse, à une place du Capitole bondée jeudi soir. 70.000 personnes s'étaient déplacées pour ce temps fort de campagne selon le staff du candidat, soit bien plus que l'objectif des 50.000 participants. "C'est la cohue. Je suis à 300 mètres de la scène et je n'arrive pas à avancer", signalait, posté dans une rue adjacente, Olivier, un sympathisant arrivé  au moment où Jean-Luc Mélenchon prenait la parole. Le désormais potentiel troisième homme de la présidentielle, crédité de 15% des voix, a commencé son discours en castillan pour rendre hommage aux Républicains espagnols, débutant par ses mots : "partage! partage! partage de la richesse, planification écologique, citoyenneté, fraternité, amour!"

Dans son discours d'une vingtaine de minutes, Jean-Luc Mélenchon a lancé une violente charge contre Nicolas Sarkozy, qui avait un peu plus tôt jugé son programme irréaliste. "Ce ne sont pas cinq années d'efforts mais cinq années de souffrances, de déchirures, de recul, de grossièreté, de vulgarité et d'abaissement de la patrie", a lancé Jean-Luc Mélenchon, acclamé par la foule. Au président-candidat qui fait des calculs "à la grosse louche sur ce que coûterait notre programme", il a dit : "je vous demande moi des comptes pour le malheur que vous répandez et pour le coût que représente l'ignorance que vous avez répandue à foison en supprimant les postes d'enseignants, (...), le coût des personnes qui meurent au travail (...) et des départs à la retraite retardés, je vous demande des comptes pour cette société absurde!", a martelé le candidat Front de gauche. "Nous ne sommes pas du même camp, nous ne sommes pas la même France", avait résumé un peu plus tôt le candidat.

 

1659650_melenchon.jpg

 

  "L'insurrection citoyenne, devoir sacré de la République"
  

Pour le tribun de la gauche radicale, "on ne peut vivre avec la peur du lendemain comme c'est le cas de 10 millions de précaires". "Notre programme n'est pas réaliste d'après vos ordres comptables mais il est réaliste de par les nôtres et les nôtres s'appellent le droit de vivre!", a-t-il encore dit à l'adresse du président-candidat. "Non Monsieur le Président, le premier danger ce n'est pas la confrontation entre l'Occident et l'islam", a aussi dit le candidat dans la ville-rose, encore frappée par la tuerie dans une école juive qui s'est déroulée dans cette ville. "La France de la VIe République n'est pas une nation occidentale, elle est une nation universaliste!", a-t-il fait valoir, appelant notamment à "lutter contre la peine de mort non seulement en Chine mais aussi aux Etats-Unis d'Amérique". 
Et d'appeler à la "révolution citoyenne" : "rien ne fera rentrer dans son lit le fleuve qui est en train de déborder!", a-t-il souligné, estimant que "l'insurrection citoyenne est un devoir sacré de la République". Se faisant lyrique, il a conclu ainsi, avant d'entonner les traditionnelles Internationale et Marseillaise : "nous sommes au mois de germinal, les bourgeons gonflés de vie s'annoncent déjà" et dans cette "France belle et rebelle, viennent le temps des cerises et des jours heureux!"

 

 

 

 

Source : TF1

 

"Il ne s'arrêtera pas à 15%"
Dans ces deux dernières semaines de campagne, le FG espère bien mobiliser encore pour convaincre hésitants et abstentionnistes. Avec l'objectif de se retrouver au 2ème tour !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents