Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Quantitatives easing, taux d’intérêt négatifs et économies en récession sont à l’origine d’immenses bulles dont le dégonflement est inévitable !

Publié par medisma sur 17 Novembre 2012, 19:46pm

Catégories : #lintegral

Le Terre en fin de cycle de gonflement Les banques centrales (la Federal Reserve US principalement) en imprimant de la fausse monnaie à gogo pour acheter la plupart des actifs pourris des Etats, institutions publiques et des banques privées, comme en maintenant artificiellement des taux d’intérêt négatifs, ont créé d’immenses bulles suite auxquelles la valorisation des actifs (actions aux USA surtout et obligations en Europe surtout) n’a plus rien à voir avec la réalité des économies qui sont pour la plupart d’entre elles (en Occident et au Japon tout au moins) en récession. D’autant que les résultats des entreprises en général sont de plus en plus mauvais, puisque les consommateurs ont de moins en moins de ressources disponibles (par suite de leur baisse du pouvoir d’achat, paupérisation, chômage de masse…). De telle sorte que le dollar US contre la plupart des monnaies (euro, CHF, dollar australien, yen, etc) et les obligations d’Etat US (actifs supposés risk off) montent pendant que les actions et les matières premières (actifs supposés risk on chutent). Ce qui est loin d’être terminé, même si certaines corrections techniques sont toujours possibles. D’autant que, dans la zone euro, Draghi le président de la BCE qui avait annoncé cet été le rachat par sa banque centrale de façon “illimitée” des obligations d’Etat des PIIGS a dû surseoir à ce projet du fait du véto de la Bundesbank et de Merkel et qu’à nouveau le spectre du défaut grec a réapparu sans parler du désastre espagnol, ce qui fragilise la monnaie unique européenne. Une cassure à la baisse du support vers 1,26 sur l’euro/dollar US le ferait baisser vers 1,20. Le dollar US est aussi soutenu par le risque d’intervention militaire plus vaste d’Israël dans la bande de Gaza et ailleurs. Quant aux métaux précieux, ils sont bloqués dans d’étroites zones de fluctuation. Tant que les supports vers 1.695 dollars US l’once sur l’or et vers 31,45 sur l’argent-métal ne cassent pas à la baisse, ils conservent leur potentiel de hausse. En revanche, les actions des sociétés minières productrices de métaux précieux, dont nous avons constamment déconseillé l’achat puisque leurs profits sont en baisse permanente, chutent comme les actions ordinaires.

Le démocrate Obama et son allié Bernanke, ayant laissé de façon totalement irresponsable les USA pendant les quatre années du premier mandat d’Obama s’endetter toujours plus sans tenter de diminuer la dette publique et le déficit budgétaire (comme les Européens ont eu le courage de le faire récemment chez eux en allant même trop loin trop vite), sont maintenant confrontés au “fiscal cliff” (la diminution automatique des dépenses publiques de l’ordre de 650 milliards de dollars US qui doit intervenir à partir de début janvier 2013). Soit ils trouvent un accord crédible avec la Chambre des Représentants restée à majorité républicaine et Tea Party (ce qui est peu probable) et les actifs “risk on” pourraient alors remonter, soit ils ne le trouvent pas ou bien ils s’entendent sur une nouvelle mascarade et ce serait le Krach des actions partout dans le monde. A moins que la Federal Reserve, dans un dernier sursaut hyper-inflationniste, imprime suffisamment de dollars US pour acheter les centaines milliards de dollars US d’obligations nouvelles à émettre et/ou couvrir les trous budgétaires et ce serait l’explosion à la hausse des prix des métaux précieux. La situation actuelle est uniquement imputable à l’irresponsabilité des pouvoirs publics mais ses conséquences pourraient être très dommageables pour ceux qui détiennent encore des actifs papiers non arbitrés.  [FMG]

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents