Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Ras-le-bol des insultes à l’égard des femmes

Publié par medisma sur 31 Juillet 2012, 19:59pm

Catégories : #lintegral

Injures et harcèlement des femmes

VIDEO - «Salope», «chienne», «t'as un beau cul»... Une étudiante belge a réalisé un film à partir de tous les propos irrespectueux prononcés à son égard.

Des regards appuyés, des sifflements, des propositions irrespectueuses, des insultes. Quand elle a déménagé dans un quartier populaire de Bruxelles, ces incivilités sont devenues le quotidien de Sofie Peeters, étudiante en dernière année de cinéma. «La première question que je me suis posée c'est, “est-ce que c'est moi? Mes vêtements?”», confie-t-elle à la RTBF .

Lasse de se faire harceler, Sofie Peeters a décidé de faire de cette violence ordinaire son projet de fin d'études. A l'aide d'une caméra cachée, elle enregistre toutes ces réflexions désobligeantes qu'elle entend sur son passage: «Je t'emmène à l'hôtel», «si tu donnes envie, c'est normal, non?», «belles petites fe-fesses», «salope», «chienne».

Diffusé jeudi dernier au cinéma à Bruxelles et relayé par un grand nombre de médias belges, le travail de l'étudiante, Femmes de la rue , a ouvert le débat sur le harcèlement. Philippe Close, échevin (magistrat) à la commune de Bruxelles, a expliqué à la RTBF que ces insultes devraient être bientôt sanctionnées par des amendes administratives. Cette nouvelle loi devrait entrer en vigueur dès le 1er septembre.

Sources : Le Figaro / TBe/Yahoo

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A

Bravo à Sophie
Peeters et à ces femmes qui témoignent du harcèlement de rue. Même "Vous êtes belle mademoiselle" compte pour du sexisme apparemment dans le film. Malheureusement je crains que bien qu'il y a des
injures sexistes que des centaines de femmes subissent dans un quartier de Bruxelles, il ne faut pas faire


 non plus certains amalgames surtout que le film a été par ailleurs aussi taxé de racisme ce qui n'est pas le cas certes mais je ne souhaite pas pour ma part le retour au puritanisme ambiant
où certains hommes peuvent faire des compliments ou des blagues sympas et non sexistes où les vrais harcèlements verbaux de rue seraient moins bien combattus.
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents