Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Takieddine mis en examen, ses bien saisis, Sarkozy en danger....

Publié par medisma sur 14 Septembre 2011, 22:25pm

Catégories : #lintegral

le-juge-renaud-van-ruymbeke-encourt-des-poursuites large

L'intermédiaire franco-libanais Ziad Takieddine a été mis en examen pour abus de biens sociaux ce mercredi par le juge Renaud Van Ruymbeke, qui instruit le volet financier de l'affaire de l'attentat de Karachi. Il a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de quitter le territoire français et d'entrer en contact avec les protagonistes de l'affaire. 

Selon Le Monde.fr, l'ensemble des biens qu'il possède en France ont été saisis, au mois de septembre, par les juges Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire (qui s'occupent de l'affaire).
Sont concernés : le magnifique hôtel particulier avenue Georges-Mandel (Paris XVIème) qu'il occupe, ainsi que sa résidence au Cap d'Antibes (Var). Au début du mois d'août, les avoirs de Ziad Takieddine avaient également été gelés par une juge aux affaires familiales (suite aux demandes de son épouse, avec qui il est en instance de divorce), rajoute Le Monde.fr.

773429

Mediapart, qui a révélé la convocation de cet homme soupçonné d'avoir joué un rôle central dans le financement du camp balladuro-sarkozyste, ajoute qu'un témoin a déclaré aux policiers que deux proches du président Sarkozy, Nicolas Bazire  et Thierry Gaubert, manipulaient de « volumineuses valises » de billets au milieu des années 90.

Selon ce témoin, entendu jeudi dernier à la Division nationale des investigations financières (Dnif), Gaubert a accompagné à plusieurs reprises Takieddine en Suisse pour retirer des espèces, remises ensuite à Bazire.

Nicolas Bazire, connu des gazettes comme témoin du mariage de Nicolas Sarkozy avec Carla Bruni, fut le directeur de la campagne d'Edouard Balladur en 1995. Thierry Gaubert est un collaborateur de longue date du chef de l'Etat.

Si les déclarations de ce témoin sont confirmées, la piste du financement occulte de la campagne d'Edouard Balladur sera renforcée.

En marge de l'instruction sur l'attentat de Karachi, qui a fait quatorze morts dont onze Français en 2002, la justice enquête sur la destination finale de quelque 120 millions d'euros de commissions perçues par Ziad Takieddine dans plusieurs contrats d'armement conclus au milieu des années 90.

Sarkozy aurait lui-même retiré des espèces en Suisse

karachi.gifNicolas Sarkozy, à l'époque ministre du Budget de Balladur, a – selon un document saisi par la police luxembourgeoise – supervisé la création d'une société-écran destinée à recevoir des rétrocommissions.

Depuis le début de l'été, Mediapart a révélé de nombreux documents  montrant la proximité de l'homme d'affaires avec plusieurs personnalités de l'entourage de Nicolas Sarkozy, comme Claude Guéant, Brice Hortefeux, Jean-François Copé, Pierre Charon et Thierry Gaubert.

L'avocat de Ziad Takieddine, Me Olivier Pardo, déclare à Mediapart s'attendre à une « audition technique », audition qu'il demande depuis « sept mois ».

Par ailleurs, dans le livre de Pierre Péan « La République des mallettes » (Fayard), l'ex-conseiller Afrique de Jacques Chirac, Michel de Bonnecorse, raconte que deux témoins lui ont déclaré que Sarkozy aurait lui-même opéré, en Suisse, des retraits d'argent en espèces.

 Hortefeux et Copé en vacances chez le milliardaire

Mediapart a révélé tout au long de cet été les liens étroits qui lient plusieurs proches de Nicolas Sarkozy à Ziad Takkiedine ainsi que  des clichés inédits qui attestent  des solides amitiés jusqu'ici insoupçonnées du milliardaire franco-libanais avec le premier cercle du chef de l'État, à savoir, l'ancien ministre de l'intérieur Brice Hortefeux, l'ancien conseiller de Sarkozy Thierry Gaubert, l'actuel secrétaire général de l'UMP et ex-ministre du budget Jean-François Copé, et Dominique Desseigne, le patron du restaurant Fouquet's où Nicolas Sarkozy a célébré sa victoire à l'élection présidentielle en mai 2007.

Suite à la publication de ces clichés, les familles des victimes de l'attentat de Karachi ont réclamé, lundi l'audition de Copé et Hortefeux par la justice.

Sources : Mediapart, Le Monde.fr, Rue 89

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents