Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Vers l’effondrement du dollar et l’explosion des cours des métaux précieux, pétrole et autres matières premières ?

Publié par medisma sur 6 Octobre 2012, 20:12pm

Catégories : #lintegral

La réélection d’Obama à la présidence des USA, hélas probable, signifiant le maintien de Ben Shalom Bernanke à la tête de la FED, provoquerait l’effondrement du dollar US

 President-Barack-Obama-an-001.jpg

 

L’administration Obama et la Federal Reserve conduite par Ben Shalom Bernanke ont déjà procédé et continueront de procéder à toutes les manipulations imaginables pour tenter de conserver le pouvoir, tant en maquillant les statistiques (chômage, inflation, masse monétaire, PNB, etc…) qu’en intervenant de toutes les façons possibles dans les processus économiques, financiers et monétaires qu’elles entendent diriger au lieu de laisser aux acteurs économiques la liberté dont ils ont besoin pour entreprendre. Il est hélas probable qu’elles parviendront à garder ledit pouvoir en éliminant le “ticket” Romney-Ryan dont le retard auprès de l’opinion publique US sera difficile à rattraper. Ce qui provoquerait l’effondrement du dollar US qu’elles recherchent à l’évidence en raison de ses effets structurellement inflationnistes, dont elles attendent le double miracle de la réduction des dettes US et de l’amélioration de la compétitivité extérieure des USA alors qu’imprimer toujours plus de fausse monnaie ne fait qu’appauvrir tous les acteurs économiques. “Recourir à l’inflation pour surmonter des difficultés passagères équivaut à bruler ses meubles pour se chauffer” comme l’écrivait le grand Ludwig von Mises. L’autre problème, indépendamment de l’appauvrissement collectif des Américains qui en résultera, c’est que, le dollar US étant encore la monnaie de réserve mondiale, sa dévaluation massive se répercutera sur l’ensemble des autres monnaies de papier qui sont donc toutes entrées dans un processus fatal de destruction parce que les pouvoirs publics qui émettent ces dernières emboiteront le pas des USA pour dévaluer eux aussi au maximum leurs unités monétaires (ainsi que cela a déjà commencé avec la généralisation des Quantitative Easings et des “dévaluations compétitives” un peu partout). Cette politique de mise en place d’une “guerre des monnaies” est à terme suicidaire pour les “grands équilibres” macro-économiques tant des USA que du reste du monde, comme pour le commerce international et les entreprises qui ont besoin de stabilité des taux de change pour se développer, et ses effets modifieront l’ensemble du panorama des actifs financiers, en particulier des métaux précieux.

 Regardez le premier graphique ci-dessous de l’or exprimé en dollars US l’once et vous comprendrez pourquoi la cassure à la hausse de la dernière résistance (très forte donc difficile à franchir d’un premier coup) se situant vers 1.790 - 1.800 ouvrirait la voie à une explosion progressive de son prix en direction des 2.400 - 2.600 courant 2012 - 2013. Le potentiel de hausse de l’argent-métal est encore plus important avec un objectif possible de prés de 65 - 70 dollars US l’once en cas de cassure à la hausse de sa résistance vers 37,50. Une telle hausse des deux principaux métaux précieux, qui signifierait la chute du pouvoir d’achat du dollar US d’abord et des autres principales monnaies de papier en même temps ou ensuite, aurait à l’évidence pour conséquence la réintégration progressive desdits métaux dans le Système monétaire international à la place des obligations d’Etat qui constituent actuellement l’essentiel des réserves des banques centrales  occidentales en particulier, donc un krach obligataire global (via la remontée des taux d’intérêt à long terme que les banques centrales à la différence des taux à court terme ne peuvent pas facilement manipuler). Les deux autres graphiques ci-dessous du dollar US Index et des US Treasury Bonds montrent qu’ils ont beaucoup de marge pour chuter (vers 71 pour le premier et vers 124 pour les seconds) ce qui permettrait en revanche aux actions de poursuivre encore leur progression (puisque, à tout prendre, mieux vaut acheter du papier émis par celles des entreprises qui sont les mieux gérées que par les Etats qui sont presque tous en faillite réelle ou virtuelle).  [FMG]

a-Gold-5

 tbonds-pierre.png

 

 

 

a-Dollar-5 

 

 

 

  Lire    http://www.marketoracle.co.uk/Article36864.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents