Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


La barbarie à l’œuvre : On décapite, puis on crucifie

Publié par medisma sur 21 Mai 2013, 22:32pm

La barbarie  à l’œuvre : On décapite, puis on crucifie

   cinq Yéménites décapités et crucifiés pour vols et meurtre en Arabie Saoudite

Les cinq hommes avaient commis une série de vols à travers le pays et assassiné un Saoudien en l'étouffant.

Cinq Yéménites, condamnés pour vols et meurtre, ont été exécutés et leurs corps exposés en public mardi à Jizane, dans le sud-ouest de l'Arabie saoudite, a rapporté l'agence officielle Spa. Les cinq hommes avaient commis une série de vols dans le pays et assassiné un Saoudien en l'étouffant, selon l'agence qui cite un communiqué du ministère de l'Intérieur. "Ils ont été exécutés et crucifiés", selon le communiqué. Le terme de crucifixion en Arabie saoudite, peine prévue pour certains crimes, signifie l'exposition en public des corps des suppliciés.

L'exécution des cinq hommes, dont trois frères, porte à 46 le nombre d'exécutions en Arabie saoudite depuis le début de l'année, selon un décompte de l'Agence France-Presse à partir de communiqués du ministère saoudien de l'Intérieur. Un témoin, qui a vu les corps exposés, a indiqué que l'exécution avait eu lieu sur une place devant le campus de l'université de Jizane.

Réseaux sociaux

Une photo postée sur les réseaux sociaux montre les cinq corps suspendus à un câble soutenu par deux grues. Ce document ne permet pas de montrer de façon claire si les cinq personnes ont été décapitées ou exécutées par balle. Le 13 mars, les autorités saoudiennes avaient exécuté sept jeunes hommes condamnés à mort pour vol à main armée, ignorant les appels pressants de défenseurs des droits de l'homme à les épargner.

Ces jeunes Saoudiens ont été fusillés alors que la plupart des condamnés à mort sont décapités en Arabie saoudite, royaume ultraconservateur qui applique une interprétation extrêmement rigoureuse de la charia. En 2012, 76 personnes avaient été décapitées dans le royaume, faisant de l'Arabie l'un des rares pays au monde à exécuter autant de condamnés à mort. Le viol, le meurtre, l'apostasie, le vol à main armée et le trafic de drogue sont passibles de la peine capitale en Arabie saoudite.

Source : AFP / Le Point.fr

La barbarie  à l’œuvre : On décapite, puis on crucifie
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents