Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le blog lintegral

actualités, économie et finance, nouvelle technologie, entrepreneuriat, histoire et colonisation...


Rupture de stock dans les pharmacies

Publié par medisma sur 17 Août 2013, 19:02pm

 Pénurie dans les pharmacies : Ces médicaments en rupture de stock

 

Le Levothyrox, médicament indispensable dans le traitement des pathologies thyroïdiennes, est souvent absent des rayons des pharmacies cet été. ( (LP / OLIVIER CORSAN) )

 

C’est un phénomène récent qui touche les pharmacies de plus en plus régulièrement : elles sont en ruptures de stocks. Ordonnance en poche, il n’est pas toujours garanti que vous puissiez repartir avec votre médicament.

Antirétroviraux, insuline, corticoïdes, aucun soin n'est réellement épargné par les ruptures de stocks qui touchent les pharmacies de plus en plus souvent et sur un nombre de plus en plus élevés de médicaments.

Le chiffre est d'ailleurs préoccupant: sur les 5.300 médicaments commercialisés en France, entre 160 et 370 sont régulièrement absents des rayons des pharmacies ! En cause, des difficultés de production, mais aussi le principe des quotas mis en place par les laboratoires. 600 médicaments font l'objet d'un contingent par pays, et si la demande est supérieure au quota réservé à la France, les grossistes ne peuvent plus approvisionner les pharmacies. Vient s'ajouter à cela un système de distribution qui privilégie les pays où les médicaments se vendent plus chers.

 

« Ce n’est pas comme si on était en rupture d’une matière première »

Frank Barbier est responsable santé chez Aides, l'association des malades du sida. Les traitements antirétroviraux sont effectivement très concernés par ces pénuries. Il explique qu’il est en colère « parce que ce n’est pas comme si on était en rupture d’une matière première. Aujourd’hui, on a de quoi les produire, les distribuer, le système est là. Et c’est vrai que pour gagner quelques euros pour aller revendre des médicaments dans un autre pays eh bien on va mettre des personnes en difficultés tant sur le point de vue de leur santé personnel que d’un point de vue de santé publique. Oui, nous on trouve ça très grave. On ne pense pas que l’on puisse laisser faire encore ce genre de chose surtout que c’est de pire en pire. Donc il y a un moment ou il faut mettre le holà ».

 

« C’est très dommage pour la santé publique en France »

Philippe est gérant d'une pharmacie à Porcheville, dans les Yvelines. Quand il est confronté à une rupture de stock il « appelle les laboratoires. On fait le tour des différents grossistes. On fait aussi des choses qui sont du bon sens : le tour de nos confrères. Parce que parfois on n’a pas le même niveau de stock chacun et on arrive à se débrouiller comme ça. Mais il y a quand même un certain nombre de cas qu’on n’arrive pas à régler puisque ces pénuries sont parfois courtes dans le temps mais parfois peuvent aller jusqu’à six mois donc ça devient ingérable. Ce serait bien que les pouvoirs publique prennent conscience de l’ampleur de la chose et prennent des mesures pour que ce phénomène ne prenne de l’ampleur. C’est très dommage pour la santé publique en France ».

 

Le « meilleur système de santé au monde » ne devrait pas pouvoir se permettre pareil couac. Et pourtant. Au cœur de l’été, on s’aperçoit qu’un médicament aussi important — et sans équivalent pour les malades — que le Levothyrox, est souvent absent des rayons des officines, provoquant une montée d’angoisse légitime chez les patients.

Selon une liste dressée par l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), 45 traitements sont actuellement en rupture de stock, et 17 proches de l’être. Dont le Célestène, antiallergique très connu des familles, ainsi que l’amoxycilline (antibiotique connu aussi sous le nom de Clamoxyl), dont la version injectable est quasi introuvable.

 

LES 45 IMPORTANTS MEDICAMENTS EN RUPTURE DE STOCK…
 

Allochrysine, solution injectable, 25 mg, 50 mg, 100 mg (rhumatisme). Amétycine, solution injectable, 10 mg, 20 mg (anticancéreux). Ascabiol, lotion, (antigale). Atropine Alcon, 0,3%, (collyre). Caryolysine, solution, 10 mg, (anticancéreux). Depocyte, injectable, 50 mg (anticancéreux). Diffu-K, gélule, (déficit en potassium). Dodecavit, injectable, 0,5 mg/ml, (déficit vitamines). Eurobiol, poudre orale, 4,5 g, (insuffisance pancréas). Fomépizole, solution, 5 mg/ml, (antidote intoxications). Gentalline, solution injectable, 10 mg, 40 mg, 160 mg (infections). Hexastat, gélules, 100 mg (anticancéreux). Immucyst, 81 mg, poudre (anticancéreux). Increlex, solution injectable, 10 mg/ml (retard de croissance). Isoptines, solution injectable 5 mg/2 ml (troubles cardiaques). Jext, solution injectable, 300 mg (choc anaphylactique). Levothyrox, comprimés, 25 mg, 50 mg, 100 mg, 150 mg, 200 mg (hypo-thyroïdie). Myambutol, solution injectable, 1000 mg/ml, comprimé 400 mg (tuberculose). Nanocis, solution injectable (diagnostics). Neo-mercazole, comprimés, 5 et 20 mg (hyperthyroïdie). Netromycine, solution injectable, 25 mg, 50 mg, 100 mg (antibiotique). Norcuron, poudre, 10 mg, (anesthésie). Normison, comprimé, 10 mg et 20 mg, (insomnies). Orgalutran, solution injectable, 0,25 mg/O, 5 ml (hormones). Orgamétril, comprimé, 5 mg (troubles ménopause). Oxacilline Panpharma, poudre pour solution injectable, 1 g, (antibiotique). Oxinate d’indium Mallinckrodt, solution, (analyses sanguines). Panretin gel 0,1%, (lésions cutanées). Pedea, solution injectable, 5 mg/ml (traitement prématurés). Peptavlon, solution injectable (problèmes gastriques). Phosphore Alko, 750 mg, comprimé, (rachitisme). Quinine Chlorhydrate Lafran (paludisme). Rafton, gélule, 3 mg, (maladie de Crohn). Semap, comprimé, 20 mg (schizophrénie). Stimu-LH, 50 mg/1 ml (hormones). Stimu-TSH, 125 mg/1 ml (hormones). Striadyne, 20 mg/2 ml, solution injectable (troubles cardiaques). Sycrest, comprimé 5 mg (troubles bipolaires). Synacthène, injectable, O, 25 mg/1 ml, (spasmes). Targretin, capsule, 75 mg, (lymphome cutané). Teatrois, comprimé, 0,35 mg (ophtalmologie). Thiotepa genopharm, 15 mg (anticancéreux). Tofranil, comprimé, 10 mg et 25 mg, (dépression). Typhérix, vaccin typhoïde. Vistide, solution pour perfusion (sida).

… ET 17 AUTRES EN RISQUE DE RUPTURE

 

Amoxicilline, poudre pour solution injectable (antibiotique Clamoxyl). Cefixime, comprimé 200 mg (antibiotique). Célestène, solution injectable 8 mg/2 ml (allergie, asthme). Cerezyme 400 U, poudre (déficit enzymatique). Cernevit, poudre (perfusion). Fabrazyme 35 mg, poudre (déficit enzymatique). Fosfocine 1 g, poudre, (antibiotique). Gammagard, 50 mg/ml, (solution pour perfusion). Hydrocortancyl 2,5%, injectable (dermatologie). Immunoglobulines humaines intraveineuses (perfusion). Molybdène (tests diagnostics). Orgaran 750 U, solution injectable (cardiologie). Pegasys, solution injectable (hépatites B et C). Sérécor, gélules, 300 mg (troubles cardiaques). Synacthène retard, 1 mg/1 ml (spasmes). Typhim VI, vaccin typhoïdique. Vfend 200 mg, poudre (antifongique).

Sources : RMC / Le Parisien

Rupture de stock dans les pharmacies
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents